Et 4 Panneaux Solaires, 4…!

A nous la toute puissance du Soleil !

 

Nous avons depuis le début des soucis avec notre batterie qui se vide et montre des signes de faiblesse. La solution logique était donc de la changer, mais cela aurait été trop simple…

Ou alors trop compliqué…

En fait, après avoir épluché le net, demandé l’avis des copains, personne n’est d’accord. Quand on souhaite changer de batterie on a plusieurs solutions :

  • investir dans une super batterie gel Optima (250-300€)
  • acheter une super batterie prévu pour les décharges (+/- 200€)
  • acheter une batterie « no name » et la changer quand elle est morte (<100€)
  • etc.

Pour certains l’investissement d’une Optima est à faire, la marque est réputée pour sa fiabilité (à raison), pour d’autre, au vue de la différence de prix, une batterie classique changé un peu plus souvent reste rentable (mais pas terrible pour l’écologie, on vous l’accorde).

Comme nous avons surement un courant de fuite quelque part dans le camion, acheter une super batterie qui se vide toute seule (et donc s’use) nous paraissait peu intéressant (tiens donc, serions nous radins ? ).

Sur le long terme nous avions prévu d’avoir des panneaux solaires pour les bivouacs longue durée (>3 jours). Et en plus, nous ne savions pas où installer une deuxième batterie. Donc nous avons décidé d’installer d’abord la solution de création d’énergie, c’est à dire les panneaux solaires (oui, nous avons moyennement envie de pédaler pour enclencher une dynamo)
Petit tour sur le net, comparaison des tarifs, et création du cahier des charges.

Il nous faut au minimum 200W pour être autonome (et encore ça dépend car selon certains estimateur il faudrait 100W et pour d’autre 3 fois plus).

Sachant que nous avons en consommateurs:

  •  frigo Waeco
  • convertisseur 12-220V
  • chauffage Webasto (enfin en théorie car pour l’instant nous avons des soucis…C’est donc une autre histoire…)
  • pompe à eau
  • éclairage Led

Comme nous avions déjà acheté plusieurs trucs directement « sortie d’usine en chine » pour le patrol (dont le chauffage, de l’éclairage, etc. ) et que nous avions toujours été satisfaits, nous reprenons contact avec des vendeurs. Proposition de devis, vu le tarif et les prix dégressifs nous nous décidons pour un kit :

  • 4x110W panneau monocristallin flexible ultraplat (en théorie le meilleur type de panneaux et plus plat)
  • un module MPPT (le truc qui converti le courant des panneaux pour charger la batterie et qui empêche la batterie de se vider dans les panneaux la nuit)
  • les câbles et connectiques

Pour la somme de 410€ ce qui comparé aux tarifs français est plus qu’imbattable (Et de toute façon, les panneaux solaires « français » viennent pour la plupart du même endroits…). On verra si la qualité est là !

 

Nous recevons le premier colis avec les panneaux 2 semaines plus tard

Quelques tests pour vérifier que ça fonctionne, et magie, des photons transformés en électrons qui s’agitent:

 

Nous attendons encore 2 semaines et nous recevons enfin le contrôleur MPPT et les câbles. Mais zut de zut, maintenant c’est la météo qui joue contre nous avec la pluie alors que nous sommes pressés par le temps. Nous aimerions avoir les panneaux en fonctionnement pour le Salon du Véhicule d’Aventure histoire d’avoir le frigo qui fonctionne (apéro au frais ! ).

Les premiers panneaux sont installés sous la pluie mais tant pis, il faut avancer. Et on en profite pour installer l’aération.

Nous profitons d’une accalmie pour installer le bazar !

Vu comme ça, ça en fait des câbles. Chaque panneau à 2 câbles, et on a demander des connectique « Y » pour les relier deux-à-deux plutôt qu’une connectique qui permet de brancher directement les 4 d’un coup. Le but était d’avoir plus de possibilités de branchement. Au final, les connectiques étanches sont coupés, les Y coupés pile aux bonnes mesures pour tenter de faire un truc le plus propre possible.

 

Puis il faut connecter le régulateur MPPT à la batterie, puis les panneaux au MPPT (dans cet ordre). Et ensuite, on croise les doigts.

Malgré le fait que le véhicule soit à l’ombre en fin d’après midi plutôt maussade, ça charge à 4A !

Et voila, le rendu est plutôt correct. On a utilisé des « couvercles » des goulottes électriques enlevées du shelter pour cacher, fixer et protéger les câbles.

Après tests (durant la SVA et notre semaine de vacances), les panneaux remplissent leur fonction. Le frigo fonctionne sans soucis, le 4×4 redémarre parfaitement (même après 4jours d’arrêts durant le SVA avec le frigo branché en plein cagnard). Pour ce qui est de la puissance de charge, impossible de la connaitre, à chaque fois que j’ai regardé après le petit dej’, la batterie était déjà pleine et donc le régulateur coupait la charge. Il faut se lever plus tôt!

Bref, nous sommes RAVIS !! Vivement, vivement que l’on reparte en voyage 😉

 

Posted on: 13 mai 2018, by :

Laisser un commentaire