Conseils variés

En fonction du type de voyage envisagé, de la durée du voyage, des pays visités, les formalités ne sont pas les mêmes. Vous trouverez ici des données qui s’appliquent aux voyages que nous avons réalisés dans les Balkans et en Islande. Les informations sont à recouper avec celles d’autres voyageurs (et instances administratives) mais j’espère qu’elles vous donneront une bonne base de réflexion. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’approfondir tel ou tel point.

D’autres informations seront fournies via notre blog (voir tableau à la fin de cette page pour les liens).

 

permis

  • Pièce d’identité :

Pour visiter la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine et l’Albanie il suffit d’une carte d’identité valable 6 mois après la date retour, de même pour l’Islande. Pour le Monténégro, il est nécessaire de présenter un passeport en cours de validité.

Aucun visa n’est nécessaire tant que le séjour ne dépasse pas 3 mois, ensuite c’est au cas par cas. Ils dépendent directement des pays visités. Pas d’échappatoires, il faut vous renseigner sur les sites de leur ambassade (le site officiel www.mfe.org regroupe les informations utiles) ou de faire appel à un des sites payant qui se charge pour vous des formalités). Certains visas sont à acheter avant le départ, pour d’autres il peut être plus rentable de les acheter sur place, là encore compulser les forums de voyage est une bonne idée.

 

  • Conduite :

Dans les Balkans et en Islande, le permis national français suffit. Attention néanmoins car avec son « changement de forme », le nouveau permis français risque de déstabiliser un certains nombres de douaniers et policiers qui connaissent notre « papier rose ». Il peut donc être intéressant de partir avec un permis international. Ce permis s’obtient par correspondance (prix d’un recommandé) ou directement à la préfecture et est valable 3 ans. La marche à suivre est très bien expliqué sur le site de la préfecture. Il arrive par courrier dans les 3 semaines (ou est délivré de suite si vous vous déplacez).

 

  • Importation de véhicule – carnet de passage de douanes :

Nous n’avons eu aucune formalité à effectuer pour notre véhicule en voyageant dans les Balkans et en Islande.

Le carnet de passage de douane est demandé dans nombre de pays, notamment en Afrique et en Amérique du Sud. Il s’acquière auprès de l’Automobile Club de France pour environ 150 euros. Il est associé à une caution qui vous sera rendu une fois de retour en France avec le véhicule. Le prix de cette caution dépend de l’argus de votre véhicule (il ne peut être inférieur 2500€).

 

  • Importation de véhicule – Assurance :

C’est assez simple car la « carte verte » de nos assurances françaises fonctionne dans beaucoup de pays. Il faut vérifier avant de partir et se renseigner pour le cas où l’un des pays envisagés n’est pas couvert. Nous n’avons pas été confronté à ce problème pour nos voyages donc c’est vraiment du cas par cas.

 

  • Banque :

La Slovénie étant dans la zone Euro, la plupart des banques n’appliquent pas de frais bancaire.

Dans les autres pays les frais sont importants donc il convient de bien potasser les contrats de vos cartes bleues pour limiter des dégâts.

L’option que nous avons choisi avec notre banque est la suivante : comme nous partions, à l’origine, pour 6 mois, nous avons pu bénéficier d’un tarif préférentiel (14,5euros / mois) sur la carte Platinium/World Elite qui permet de retirer / payer partout dans le monde sans aucun frais bancaire. La carte est certes chère mais il faut faire le calcul et tenir compte de sa façon de consommer. En effet, il peut être plus sécurisant de « se promener » avec des petites sommes retirées de façon fréquentes qu’avec une grosse somme d’argent, qui aura été tirée en une seule fois pour limiter les frais.

 

  • Assurances :

En partant en itinérance pendant moins de 1 an, nous avons pu bénéficier de notre assurance responsabilité civile, assistance, rapatriement, etc. par le contrat assurance habitation-Raqvam de la Maif qui couvrait notre location de box (pour nos affaires en France) et notre voyage dans tous les pays que nous avons traversé.

Nous avons en plus fait le choix de souscrire une assurance privée via l’utilisation d’une Balise Spot. Cette balise nous permettait d’envoyer un point GPS tous les soirs pour que nos proches sachent où nous étions. En cas de problème, nous avions la possibilité d’envoyer un message d’alerte à l’opérateur qui, grâce aux données GPS, pouvait envoyer les secours. Les frais de recherche (minime avec une assurance classique) et d’acheminement dans un hôpital auraient alors été pris en charge par cette assurance.

 

  • Santé :

En quittant la France pour une durée inférieure à 6 mois, nous restions affiliés à la sécurité sociale et profitions de la Carte d’Assurance Européenne pour une partie des pays visités. Les frais médicaux auraient été remboursés à notre retour. L’assistance de la Maif aurait pris en charge une partie des frais sur place, limitant les dépenses que nous aurions eu à faire personnellement.

Parler avec son médecin traitant et lui demander une liste de médicaments qu’il recommande afin de créer une trousse de secours personnalisée.
Mais surtout, il faut que savoir se servir de tout ce qu’il y a dans la trousse de secours. Il faut faire du simple et efficace. Le but de la trousse de secours est de parer aux petits bobos, de se rendre transportable ou bien d’attendre les secours. Il faut donc oublier le nécessaire à trachéotomie, les points de sutures ne sont pas recommandés (les sterils-strips sont plus utiles) et jeter l’aspic-venin (inefficace et qui ne fera qu’empirez les choses sur la plupart des morsures de venimeux). Le plus important est de bien penser à tout désinfecter. Pour l’avoir vécu, avoir le numéro d’un ami médecin est bien utile afin de lui envoyer un message pour avoir des conseils en urgence en cas d’accident.

Pour ce qui est des vaccins et des traitements (type anti-paludéen), le plus sage est de se reporter aux directives du médecin et du site de l’institut Pasteur qui met à jour régulièrement des conseils aux voyageurs.

 

Partir en voyage... Partie 1Partir en voyage... Partie 2Partir en voyage... Partie 3
prep 3pieceP4172332 [1024x768]
Partir en voyage : de l’idée à la réalité – Partie 1 : Pourquoi & Comment ?Partir en voyage : de l’idée à la réalité – Partie 2 : Financement & MédiatisationPartir en voyage : de l’idée à la réalité – Partie 3 : Avec des enfants…

Laisser un commentaire