On n’a pas toujours besoin (/le temps…) de partir loin …

Alors, alors…Le temps passe, la boite de transfert est neuve (mais je crois qu’on a oublié de vous le dire), les vacances d’été sont là (Ah, non, c’est juste qu’il fait TRES beau…début mars, changements globaux, toussa toussa…), c’est le moment de repartir ! Bon, en vrai, avec le boulot (vous savez ce truc qu’on est obligé de faire pour pouvoir mettre des sous de côté pour partir...) nous n’avons que 4 jours, alors ça va être court mais intense !

En 4 jours, vous connaissez notre façon de rouler, nous ne pouvons pas aller bien loin. Qu’à cela ne tienne, de toute façon nous sommes dans une région que nous ne connaissons pas…C’est parti pour 4 jours, à max 2h de la maison.

Aller, hop, vendredi matin nous prenons la route pour notre grosse liaison routière (2h donc...). Chacun à sa place et à ses activités 😉

 

  

 

Il fait beau, cap au sud ! Nous posons  le camion en bord de plage, entre Port Vendre et Banyuls. Objectif de la journée : déconnecter ! Nos petits bretons décident donc de se baigner…Bon, plusieurs essais et un constat : « elle est froide !! ». Comme quoi, au mois de mars la méditerranée, c’est pas les Caraïbes 😉

 

     

 

La journée se passe tranquille, Syoban fait sa première sieste dans son lit du camion : Nickel ! Et comme pour réaliser son « filet de sécurité », nous avons transformé le lit-hamac du patrol (dans lequel Télyo a fait des heures et des heures de dodo), ça donne un petit moment de nostalgie : Les 3 p’tits Kiwis…

 

   

 

Bref, il est ensuite temps de mettre les voiles (ben oui, c’est le bord de mer, le vent, les goélands…) et de prendre les petites routes de montagne pour aller au bivouac du soir. Petites pistes sympas, qui tournicotent, nous prenons de la hauteur en nous éloignant un peu de la côte. Les paysages sont splendides… Arrivés au bivouac, nous allons explorer les environs, nous avons une vue superbe sur la mer, les Pyrénées et sur le fort de St Elme que nous prévoyons d’aller visiter demain. C’est le soir, tout est calme…

 

     

 

A 6h, Télyo a besoin d’aller arroser les fleurs…Le soleil se lève, la vue par la porte est top ! Mais, il est vraiment tôt, donc nous nous rendormons tranquillement.

 

Samedi matin, en route pour le Fort de St Elme. Nous le voyons depuis le bivouac et c’est donc par les pistes que nous le rallions (15-20min, c’est plutôt cool !). Du Fort nous avons une vue plongeante sur Collioure où nous irons ensuite.

Petit Moment WikiKiwi : Le fort Saint-Elme est érigé sous Charles Quint (entre 1538 et 1552) à partir d’une tour érigée par les Maures au VIIIè. Donc si vous vous souvenez de vos cours d’Histoire, nous sommes donc en terre étrangère ! Charles Quint est en effet l’héritier de l’Espagne et de son empire colonial, des provinces des Pays-Bas, du royaume de Naples et des possessions des Habsbourg (côté germanique), puis nommé empereur des Romains…Si on place tout ça sur une carte, ça donne un sacré empire et pas mal de terre à défendre. Les français sont ces ennemis et Charles Quint va se battre contre François Ier (lui on s’en rappelle, c’est : 1515, Marignan et Léonard de Vinci). Donc en résumé : fort Maure, fort Germanique/Romain, puis fort Français vers 1550 sous Louis XIII, après la Révolution petit passage en Espagne (1793-1794) et finalement retour en France…Bref, c’est un peu le bazar, donc nous allons en revenir à la visite ! (En lisant tous les panneaux, c’est vraiment bien expliqué à l’intérieur du fort…)

Donc, nous arrivons au fort, nos enfants se transforment en chevaliers (templier ?) et c’est parti. Nous commençons par les extérieurs, nous sommes seuls (une famille est entrée 10min avant nous, nous ne nous croisons pas), c’est tranquille. Le fort est construit en étoile et l’inclinaison des murs de la construction devait permettre aux boulets de rebondir et donc de limiter les dégats. Une seule entrée pour le fort avec de nombreuses défenses, avec des machicoulis cachés, prendre le fort n’était pas simple.  La vue a 360° suffit à comprendre pourquoi le fort est construit à cet endroit : les envahisseurs sont bien visibles !

Ensuite passage à l’intérieur de la tour, nous voyons tout type d’armes, de casques, d’armures. C’est bien rénové, la visite est agréable. Nous passons un bon moment.

 

   

 

Visite terminée, nous décidons de descendre vers Collioure pour déjeuner. Du haut de notre point de vus, nous essayons de comprendre la ville et de voir où nous allons pouvoir nous garer…Petite route qui tourne et nous arrivons à Collioure, nous repérons une SUPER aire de jeu en bord de plage (ceux qui ont des enfants verront tout de suite pourquoi ce point est important 😉 ), et nous tournons, tournons, tournons dans les rues car les parkings proches sont pleins ! Nous sommes début mars, vous imaginez en été…? Nous allons finalement sur le parking de la gare qui nous apparait comme un bon compromis : à plat (nous devons manger, donc cuisiner…) et pas trop loin. Le déjeuner se prépare et les enfants sortent les pistolets à eau (et à bulles). Il y a un truc bizarre que nous observons depuis hier soir : de l’eau coule doucement de sous la cellule alors qu’il fait beau…Et bah voilà, il y un truc du réservoir qui fuit. Voilà, Stéphane sous le lit à bidouiller des trucs en évitant de nous inonder : c’est le bouchon du pré-filtre en amont de la pompe à eau qui est fendu…Session Bricole de vacances, sinon c’est pas drôle !

 

   

 

Aprem tranquille à flâner dans Collioure, à se poser à la plage (près des jeux !) et à terminer le gouter par une petite glace…Ben oui, c’est les vacances et ça c’est vraiment un petit plaisir comme on les aime. Ce soir, nous sommes attendu au port d’Argeles par des amis voyageurs (Coucou Chantal et Jean-Pierre 🙂 )…Le Bivouac sur la zone technique n’est pas super bucolique mais c’est franchement top de se retrouver pour papoter voyage (voyage…).

 

 

 

Nuit avec le vents dans les haubans, le cri des goélands… Une bonne nuit, et nous partons en exploration. Sur le port, nous « rencontrons » une Catalane (le bateau…) qui a quasi 100 ans. Elle est magnifique avec toutes ses couleurs.

 

Moment WikiKiwi : La barque Catalane est un bateau de pêche traditionnel utilisé le long de la côte occidentale de la méditerranée. Les catalanes étaient utilisées pour la pêche au filet de la sardine et des anchois (miam, les anchois de Collioure).

 

 

Ensuite nous mettons le cap sur….La Plage ! La plage est quasi déserte et la mer est plus chaude que vendredi (enfin, il parait…ce sont les enfants qui le disent). Syoban goute le sable, enfin, les petits galets, pendant que Télyo & Aory creusent une piscine. Ils ont été tentés par la réalisation d’un barrage mais vu l’absence de vague et de marée la piscine a eu plus de succès. Dernier pique-nique avec Chantal et Jean-Pierre puis nous mettons cap vers le nord.

 

 

 

Nous allons à l’étang de Canet (ou de Saint Nazaire, il a plusieurs petits noms…) pour aller voir les oiseaux dans la réserve Ornithologique et découvrir le village de pêcheurs. Ce village reconstitué (avec maison en roseau) est en rénovation et du coup, les maisons sont toutes entourées de barrière et les explications sont inexistantes. Nous faisons une jolie balade mais il faudra revenir pour le village. Du coup, nous n’avons pas de photos…

Il est temps de se diriger vers notre bivouac du soir… Nous remontons vers Opoul et son château. Le château est en ruine mais la garrigue alentour est superbe. Nous trouvons notre bivouac et c’est parti pour l’exploration et l’escalade. Ça sent bon le thym et le romarin, les vues sont belles, nous apprécions tous ce dernier bivouac.

 

 

 

 

Et voilà, nous sommes déjà lundi matin, nous entamons notre dernière journée. Nous avions prévu de faire la rando qui mène aux ruine mais le temps est couvert donc nous décidons que ce sera pour une prochaine fois (rappelez vous nous sommes à 1h de la maison et nous avons maintenant un chouette bivouac…). Nous décidons donc de mettre le cap sur notre dernière visite : La Forteresse de Salses. Nous refaisons une incursion en territoire espagnol.

 

Tout au fond…La Forteresse de Salses (les nuages sont arrivés après la visite, donc les autres photos sont plus belles 😉 )

 

Moment WikiKiwi : La forteresse de Salses (à Salses-le-château, voyez l’originalité 😉 ) est un ouvrage militaire (donc un chateau sans princesse…) construit entre 1497 et 1502 par le roi Ferdinand II d’Aragon pour contrôler l’étroit passage qui relier la France à l’Espagne. La forteresse résiste à plusieurs siège puis est prise par les Français en 1639 (donc longtemps après sa construction…). Elle est reprise par les Espagnols en 1640 (pas super bien gardée par les Français sur ce coup là…). Finalement, suite à la rébellion des Catalans contre la Couronne d’Espagne (tiens, tiens…) l’armée française récupère la forteresse en 1642. On apprend ensuite que cette forteresse n’a plus d’intérêt stratégique et Vauban veut la faire détruire…Mais comme elle est très bien construite et surtout extrêmement bien aérée et tempérée, elle deviendra un dépôt de poudre et le bâtiment est donc sauvé ! La forteresse devient ensuite un monument Historique.

 

 

 

La visite de la forteresse de Salses se fait en deux temps : une visite libre et une visite commentée qui permet d’accéder aux étages et d’obtenir toute sorte d’anecdote. Nous n’allons pas refaire la visite dans cet article mais elle est bien intéressante. Les dimensions des pièces sont impressionnantes et il faut savoir que les pièces avaient des lavabos (pour l’hygiène) avec des évacuations intégrées dans les murs !! Donc tout était pensé avant d’être construit…Pour ceux qui se baladent avec des enfants (nous donc…) il y a un petit jeu de piste qui est organisé dans la partie libre. Télyo cherche donc qui a assommé le gouverneur, où et avec quoi…Nous sommes dans un Cluedo historique qui nous permet de bien d’explorer toutes les pièces de la visite libre.

La place d’arme est un chouette terrain de jeux pour se dégourdir les jambes et une salle (l’infirmerie) est maintenant occupée par des jeux en bois divers et variés (chamboule toute avec les têtes des rois de France, jeux d’équilibres, pêche à la ligne…) qui permet un bon moment en famille. Quelques petites photos de la visite, pour vous donner envie 😉 En plus, c’est pas loin de chez nous, alors après vous pouvez venir faire un coucou !

 

Et pour terminer ces vacances : un tour aux jeux !! Le terrain de jeux au pied de la forteresse est EXTRA, nous l’avions vu en arrivant et promis aux enfants (oui, une visite historique avec du blabla, même dans un château…De prime abord, c’est moins intéressant que des jeux…). Donc un grand merci à la commune pour cette Aire de jeux Topissime, et comme en plus nous sommes tout seul, c’est le must.
 
Et voilà, il est temps de rentrer. C’était bien, le camion à 5 rempli son rôle, nous aimons notre petit cocon, chacun trouve sa place, 4 jours ce n’est pas assez (mais c’est mieux que rien).
Dans le prochain épisode : des voyageurs, des voyageurs, des rencontres de voyageurs, et des vacances en Auvergne !
Posted on: 9 avril 2019, by :

Laisser un commentaire